Critique de films


Tour d’horizon


Le métier de critique se situe à l’intersection de deux mondes : le monde du cinéma et le monde des médias. La critique connaît aujourd’hui une mutation, non pas sur le fond, mais sur la forme (le passage de la forme écrite à la forme numérique sur internet).

En donnant son avis sur un film, le critique du cinéma fait appel en même temps au journalisme et à la réflexion en mêlant la théorie de cinéma et l’analyse.

La première a pour fonction de juger, de se faire guide du spectateur, alors que la seconde est d’une tendance universitaire, elle privilégie ici une analyse désintéressée du film.

Objectifs


Pourquoi cette formation ?

Le cinéma a besoin de la critique. Sans cette dernière, il ne peut exister pleinement.

En ce sens, cette formation devra assurer le passage du regard du « spectateur cinéphile » au regard d’un  » spectateur critique de film « .

La rédaction d’une critique de film après visionnement a pour but d’habituer chacun des étudiants à rédiger avec facilité un article immédiatement après une projection d’un film, telle qu’elle se déroule actuellement lors des séances réservées à la presse (journaliste en cinéma, critiques de films, etc.).

Dans ce cursus de formation, il est essentiellement question de procéder à l’élaboration d’articles de critique filmique et de les analyser sous un angle méthodologique et historique. Ces articles sont ensuite postés dans un de nos journaux en ligne.

Cursus


La formation de critique de film s’articule sur plusieurs modules d’apprentissage rythmés par des projets individuels autour d’une thématique imposée par la direction de l’école.

L’enseignement sera dispensé par cycle d’apprentissage. Le cursus d’un cycle aboutira à la réalisation d’un projet.

Le projet sera individuel (comme un exposé sous forme écrite) ou collectif.

L’étudiant sera placé en situation de résolution de problèmes, participant ainsi activement au déroulement de son processus d’apprentissage.

La formation de critique de film passe par la connaissance du cinéma classique et contemporain et donc par l’apport nécessaire d’une culture cinéphilique (soit, en moyenne 40 critiques de films à rédiger sur l’ensemble de la formation où tous les genres seront abordés).

En complément du visionnement du film, il est demandé – une fois par semaine – à chacun des étudiants à rédiger une critique filmique composée d’un synopsis court de chaque film visionné (résumé de 10 lignes), suivi d’un commentaire critique personnel. La liste de ces 40 films internationaux sera remise à jour chaque année afin de suivre au plus près l’actualité cinématographique.

Aspects Pédagogiques


L’organisation par cycle d’apprentissage (période) permet aux étudiants d’apprendre d’une manière inductive, en tirant des conclusions à partir de l’expérience vécue.

L’organisation modulaire permet le développement d’une approche des principes et techniques enseignés dans les différentes cours et ateliers: observation, écriture, introduction à la technique du plateau, analyse et critique.

L’étudiant pourra ainsi appréhender de manière globale et créative les outils d’observations et la connaissance de la réalité ainsi que les spécificités et qualités requises pour le travail en équipe.

En règle générale l’évaluation sera effectuée tout au long de la formation (épreuves partielles, présence, participation, etc.). Un module (de chaque période couplé à un projet spécifique) sera acquis par la présentation d’une épreuve finale (ou une somme d’évaluations partielles) ou par l’évaluation finale du responsable de la formation (notation et/ou appréciation).

L’évaluation finale de chaque cycle d’apprentissage représente l’acquis d’au moins 80% des modules ainsi que l’obtention (minimum) de la mention « satisfaisant » pour que le projet de fin de cycle (période) soit validé par le collège des enseignants.

Prérequis


Dans cette formation il est demandé à l’étudiant :

– d’avoir de l’aisance dans le domaine de l’écriture
– de disposer d’une capacité de concentration et d’analyse méthodologique
– d’avoir de la facilité à mémoriser les concepts et les clefs de lecture
– à avoir de la facilité à exposer, argumenter et défendre une opinion personnelle

Présentation des objectifs

Le critique de cinéma est une personne qui propose une lecture d’un ou plusieurs films. La critique, est publiée dans la presse écrite. Il demeure plusieurs façons d’aborder la critique. Une première est celle de l’entrevoir comme avis personnel et une seconde est de la penser comme une analyse de film. Cependant, nombreux sont ceux qui la restreignent à un simple avis sur un film.

Le critique est le plus souvent en relation avec un attaché de presse, lui-même engagé par un distributeur. L’attaché de presse fabrique et diffuse un dossier de presse qui informe les critiques des principales informations sur le film (fiche technique, filmographies ou autres informations importantes). Un autre outil dont l’attaché de presse dispose est la projection de presse, séance réservée à des critiques et organisée avant la sortie nationale du film. Il réside également les festivals, vitrine de ce qui se fait dans le monde du cinéma. Le distributeur peut même proposer des voyages pour assister au tournage, la rencontre d’une personnalité pour mener une interview, ou de simples cadeaux, tels qu’un disque ou un gadget publicitaire du film.

Brevet


Liste (non exhaustive) des films à analyser :

VARDA AGNÈS
SANS TOIT, NI LOI (1985)
TRUFFAUT FRANCOIS
LA NUIT AMERICAINE (1973)
TARKOVSKY ANDREI
LE MIROIR (1974) ZERKALO
STALKER (1979)
NOSTALGHIA (1983)
LE SACRIFICE (1986) OFFRET
RESNAIS ALAIN
MON ONCLE D’AMÉRIQUE (1978)
RENOIR JEAN
PARTIE DE CAMPAGNE (1936)
LA GRANDE ILLUSION (1937)
LA RÈGLE DU JEU (1939)
PIALAT MAURICE
A NOS AMOURS ! (1983)
LYNCH DAVID
MULHOLLAND DRIVE (2000)
LANG FRITZ
M LE MAUDIT (1931)
KUROSAWA AKIRA
RASHÔMON (1950)
KAZAN ELIA
L’ARRANGEMENT (1969) THE ARRANGEMENT
HUSTON JOHN
QUAND LA VILLE DORT (1950) THE ASPHALT JUNGLE
Il s’agit, durant tout le cycle de cette formation d’élaborer 10 critiques de films qui seront publiés dans notre journal. L’école cède les droits d’auteurs de toutes les œuvres écrites, sonores ou cinématographiques des étudiants.